Restructuration d’une bâtisse en pierres

M et Mme S. ont fait l'’acquisition en 2011 d'’une vieille ferme dans un village de pierres de l’Oisans, situé à 1550m d'’altitude et porte d'’accès au plateau d'’Emparis, d’'où l’'on peut admirer les sommets des Ecrins. Amoureux de montagne, ce couple de parisiens souhaite disposer, pour eux et leurs enfants, d’'un lieu de résidence au coeur des Alpes. Le village est remarquable par son bâti solide, ses maisons trapues en pierres, recroquevillées les unes sur les autres pour se protéger du froid et séparées par des ruelles étroites, failles pentues et caladées, permettant à l’'eau de s’'écouler à la fonte des neiges. Les murs sont constitués de lauzes, à l’'aspect sombre et austère mais rehaussées par la brillance du granit veiné de quartz. La bâtisse se situe en limite sud-ouest du village et profite d'’une vue dégagée au sud. A l'’image des maisons traditionnelles du lieu, elle s'’installe dans la pente plutôt raide, en balcon sur le paysage et est desservie ainsi, par le bas à l’'est, depuis la rue Sainte-Anne, pour la partie habitation et par le haut, au nord, depuis la rue des Bienheureux, pour la grange.

Associé à Adrien Felix-Faure

Photos: David Desaleux