Groupe scolaire à Fontaine

Le site est hétéroclite et varié.
Il s’y juxtapose différentes typologies de bâti, logements collectifs, pavillons individuels, équipements publics et zone artisanale. De plus il est caractérisé par les dimensions des vides générés par le classement en zone inconstructible et inondable d’une partie des parcelles. En ville, ces espaces délaissés par la pression foncière peuvent devenir des potentiels leviers d’une meilleure qualité de vie, réintroduisant la nature dans l’urbain, végétalisant et déperméabilisant
pour réduire les effets d’îlot de chaleur et réintroduire une biodiversité disparue.
Encore faut-il mailler ces espaces sur les traces paysagères existantes, les connecter aux cheminements publics, les organiser entre les bâtis pour qu’ils deviennent place ou parvis, parc ou jardin, stade ou bois et que les habitants se les approprient… C’est la réflexion que nous avons mené à l’échelle de la grande parcelle, entre la rue des Buissonnées au Sud et la voie douce au Nord, entre le stade à l’Est et les logements collectifs à l’Ouest.
L’école actuelle, composée de fins bâtiments linéaires possède quelques qualités remarquées de par la générosité des apports de lumière naturelle dans les salles et circulations. Son installation sous les arbres est forcément source de bien-être. Située en zone rouge de la carte du PPRI, elle a été diagnostiquée aujourd’hui vétuste, énergivore, avec une mise aux normes difficiles à mettre en oeuvre et qui risqueraient de lui faire perdre ses qualités intrinsèques. La décision de démolir cet établissement pour reconstruire sur le site d’à côté, en zone moins inondable, offre une belle opportunité pour un nouveau groupe scolaire architecturalement exemplaire, à haute qualité d’usage et environnementale, à faible emprunte carbone, économe en énergie et susceptible d’anticiper une évolution des usages pour une pédagogie innovante. Elle permet aussi de redessiner l’ensemble du site, de le repenser.
Les éléments du site ont nourri le projet, ils en sont le terreau.

Concours 2022, avec Brenas Doucerain Architectes, mandataire.

Septembre illustration