Réhabilitation et extension de la mairie de Treffort

Le projet de réhabilitation et d’extension de la Mairie de Val-Revermont est l’aboutissement d’une politique qui a accompagné la transformation du village dans les dernières décennies.

L’évolution des usages et des pratiques a vu naitre une nouvelle centralité au pied du village, autour des commerces plus facilement accessibles, et le projet de réhabilitation de la Mairie, devenue Maison Commune par l’ajout d’une salle polyvalente et de salles associatives, redonne à un édifice public vieillissant son rôle central dans le village.

La Marie école, initialement pensée dans son seul rapport au parvis haut devient aujourd’hui Maison commune aux multiples orientations.  Sans changer de place, l’édifice trouve une nouvelle position dans le bourg, s’ouvrant au Sud et à l’Ouest en proposant l’accès principal dans la continuité du champ de foire et en lien avec la nouvelle centralité du bourg.

La Maison commune regroupe des fonctions variées, complémentaires entre elles. Liées, ces fonctions doivent également pouvoir fonctionner en toute autonomie. L’escalier monumental est conservé et devient la colonne vertébrale de l’organisation intérieure en permettant de desservir toutes les fonctions du programme indépendamment les unes des autres et en liant le parvis haut conservé et le nouveau parvis bas à l’Ouest.

La mairie conserve sa place au dernier étage. Le rez-de-chaussée, ancien niveau d’accès principal de la mairie, est dévolue à la salle du conseil et à deux salles associatives. Une troisième occupe le rez-de-jardin, nouvel accès principal au bâtiment, dont le hall permet l’accès à la salle polyvalente en extension.

Le caractère de la Mairie école, construction simple et rationnelle, est conservé. L’extension profite de la pente pour s’encastrer dans le sol, en prolongement du soubassement du bâtiment existant, et offrir son toit une terrasse accessible, qui met en valeur la vallée à l’Ouest.

Teintes et matériaux de l’extension dialoguent avec le bâtiment existant en proposant une monochromie nuancée par les différences de texture. Le béton blanc et lisse répond à l’enduit à la chaux. La finition grésée de la pierre, posée au nu du béton, contraste avec la finition bouchardée des pierres de Hauteville en soubassement de l’existant. Partout les châssis sont verts, brillant ou mat, ils lient les deux parties du projet.

Photos: David Desaleux

Prises de vue drone: ricochetvideo